La veille de la relation client

La veille de la relation client
5 septembre 2019

Le prix de la confiance

Plusieurs millions d’euros… Ce sont les sommes dépensées par le site leader des petites annonces, Leboncoin, pour se mettre en conformité avec les règles imposées par le règlement européen sur la protection des données, le RGPD. « Au début quand le RGPD est arrivé, nous nous sommes dit que c’était un projet long, sans beaucoup d’opportunité business et qui coûte cher. Puis nous avons décidé de le prendre comme une opportunité pour bâtir plus de confiance avec nos utilisateurs. », explique Antoine Jouteau, le directeur général de l’entreprise. Un investissement nécessaire donc, selon Antoine Juteau qui souligne que « La confiance quand vous êtes une place de marché est le plus important à bâtir ».

La Revue du Digital

La grande réconciliation du commerce physique et du commerce en ligne

Les acteurs de la grande distribution se veulent désormais les champions de la grande réconciliation du commerce physique et du commerce en ligne. Dominique Schelcher, le pdg de Système U, quatrième groupe de distribution français, souligne, dans la même interview, à la fois l’importance du e-commerce pour tous les commerçants et son attachement aux magasins physiques. « Nous croyons plus que jamais aux magasins physiques. Les points de vente sont des lieux de vie, nous capitalisons sur le contact humain et notre relation de proximité avec les clients. », déclare-t-il dans l’interview. Il ajoute, néanmoins, la mise en garde suivante : « Un commerçant qui ne propose pas un commerce en ligne performant ne pourra pas résister sur le marché. »

Ecommercemag

https://www.ecommercemag.fr/Thematique/retail-1220/Breves/Dominique-Schelcher-Systeme-nous-croyons-plus-que-jamais-magasins-physiques-342361.htm

Les 3 qualités qui font d’une marque une grande marque

Comment reconnait-on une « grande marque » ? À trois qualités. Elles sont listées par, Shalabh Atray, le directeur marketing du groupe Kraft Heinz en Australie, groupe qui commercialise notamment les fameux Ketchup Heinz. Les 3 ingrédients de base qui distinguent les grandes marques :

1/ Elles comprennent les consommateurs mieux que n’importe qui d’autre. C’est encore plus vrai aujourd’hui grâce à l’utilisation qu’elles font des données.

2/ Elles sont capables de créer de la magie et de l’émotion. On sort du domaine de la donnée pour celui de la créativité. « Vous pouvez avoir les meilleures data, mais si vous n’avez pas aussi de grandes histoires à raconter, de celles qui font ressentir quelque chose aux gens, vous n’avez pas de magie. », précise Shalabh Atray.

3/ Elles ont une raison d’être. « Les gens ont besoin de croire en des finalités qui dépassent le produit en lui-même », explique-t-il.

Même à l’ère des données, de l’intelligence artificielle, des technologies numériques, les marques ne doivent pas oublier qu’elles s’adressent à des humains et le plus efficace est d’abord de parler à leur cœur, conclut Shalabh Atray.

CMO

https://www.cmo.com.au/article/666705/cmo-momentum-panel-how-cmos-can-retain-creativity/

La relation client sur le terrain (de foot)

Depuis le début de l’année le groupe Accor est le nouveau sponsor maillot du PSG. Accor a choisi de faire apparaître sur les maillots du club de football parisien les initiales de son nouveau programme de fidélité, ALL (Accor Live Limitless). L’objectif de ce partenariat, explique Fabien Gavard-Gaton, le directeur du sponsoring chez Accor, « sera de présenter et expliquer ce qu’est ALL au grand public ». Le PSG est un des rares clubs français à pouvoir offrir au groupe hôtelier une visibilité internationale. Une visibilité qui dépasse même les terrains de foot, puisque « le club possède des millions de fans avec un écosystème digital assez incroyable. C’est sans compter par la visibilité indirecte offerte par les joueurs eux-mêmes sur les réseaux sociaux qui relaient assez souvent des photos d’eux en tenue. », souligne le responsable du sponsoring chez Accor. L’image du PSG est par ailleurs aujourd’hui largement associée à celle de la capitale, ce qui fait dire à Fabien Gavard-Gaton que « avant, les touristes achetaient une Tour Eiffel en souvenir de Paris. Aujourd’hui, ils achètent un maillot du PSG, le club est devenu une marque premium, attractive, c’est intéressant pour la marque ALL. »

Sport Buzz Business